M.A.J Mathilde Albon JacobsonA quelques jours de sa montée sur la scène du New Morning, Mathilde Albon Jacobson (alias MAJ), nous a accordé une interview Dé mo, kat pawol, en toute simplicité.

Mathilde, tu est une Plume et une Voix de talent, en somme, une artiste complète.
Pourrais tu te présenter et nous décrire ton univers musical et poétique, pour celles et ceux qui ne te connaîtraient pas encore ?
Je dirais, pour me présenter, que je suis une artiste attentive à la voix du coeur.
Ce que j’émets en musique ou en textes, c’est le reflet d’émotions diverse et de ressentis. Dans mon univers, il y a beaucoup de couleurs avec au centre une belle tige: ma Guadeloupe !

MAJ, ton premier album solo « mon paradis » est sorti en 2006 avec le titre phare « Ti son péyi ». Album que tu as enrichi d’un recueil de poésie de ta plume.
Poésie et musique, comment t’es venu l’inspiration (idée) d’allier, voix et vers ?
Effectivement, en glissant un extrait de mon recueil dans l’album « Mon Paradis », je tenais à mettre en avant cet aspect de mon profil artistique. La poésie fait parti de moi et c’est un univers fascinant où je crois qu’il est tellement plus enivrant de faire deviner en jouant avec les mots! la musique est une continuité…Et pis, dans l’Art, on ne devrait pas se mettre de barrières !

Ton album « identités » sorti en 2010, est un album éclectique, biguine, bossa, zouk et blues se côtoient.
Est ce pour toi, un moyen de ne pas t’enfermer dans un seul style musical ou, est ce le moyen pour toi de revendiquer nos identités « créoles » (melting pot caraïbéen) ?
Tout à fait , « Identités » est, si je puis dire, « Ma Carte d’Identité » artistique. Cet album paru en 2010, définit exactement ma façon d’appréhender la musique : ouvrir ses racines au monde. On peut évoluer dans d’autres styles sans perdre de vue Qui l’on est !

Dans un paysage afro-caraïbéen, aux couleurs « Rnb, dancehall, zouk, ragga », tu apportes à la biguine un nouveau souffle, serait ce le grand retour de nos musiques traditionnelles ?
Un « Retour de la biguine »!…je ne sais pas. D’autres artistes avant moi, encore sur le « terrain », lui permettent d’être jouée. Ce que je m’applique à faire, c’est composer de nouvelles béguines, des airs qui laisseront des traces dans le temps, du moins, je l’espère ! D’autant que c’est une musique bien vivante et pas seulement réservée à une catégorie de personnes. Elle est métissée et témoigne pleinement de notre Histoire ! Il est légitime de vouloir maintenir cette musique. Son seul obstacle, s’il perdure, c’est sans doute un manque de diffusion radio. Je crois en plus que le public réclame cette béguine tandis que certains s’entêtent à diffuser des tendances plus « étrangères ». L’un n’empêchant pas l’autre, c’est l’équilibre qui manque cruellement dans cette affaire !

Mathilde, tu écris, tu chantes et, tu peins. La peinture est l’une de tes fibres artistique; d’où te viens ce coup de pinceau et quels sont tes sources d’inspirations; à quand un vernissage en musique ?
Oh!!! Un vernissage !!! Je n’irai pas jusque là avec mes toiles !
Je peins à mes heures perdues, des paysages tropicaux , chers à mon âme, et cela me détent. Mais ça s’arrête là! (rires) je n’irai pas plus loin !

J’ai lu sur France-Antilles, que tu avais eu maille à partir avec des personnes indélicates qui ont piratés ta boite mail, pourrais tu nous en dire plus sur cette affaire, qui a fait la une de la colonne des faits divers ? Penses tu, que les artistes sont plus enclin à être victimes de ce genre de mésaventure, du fait de leur exposition médiatique ?
Oui…enfin, maintenant cette histoire de « piratage » est loin derrière moi.J’ai tout de même pris l’habitude , depuis, de faire attention aux informations que je poste sur les différents sites : cela peut être dangereux!

Tes albums sont disponibles sur bon nombre de sites de téléchargements légaux. Quelle est ta vision du métier d’artiste au 21ème siècle et de ses systèmes de distribution et de promotion ?
Le métier d’Artiste au 21ème siècle, c’est le Live. On ne peut plus « rêver », les ventes d’albums sont dérisoires. Il faut « exister » sur scène , c’est ce qui donne envi au public , par la suite d’avoir un souvenir…d’où l’album « physique ».

M.A.J Mathilde Albon JacobsonDans quelques jours, nous te retrouvons sur la scène du New Morning, peux tu nous dire comment tu abordes cette date, stress, impatience …. ? Tu sera accompagné de Nossa Jacobson et de Danielle Crusoé, vous nous préparez quelques surprises …. ?
Le New Morning….cela représente une étape importante dans ma vie d’artiste auteur-compositeur-interprète. Je vais exposer mes chansons à un public plus ou moins nouveau, car certains connaissent déjà via le net et font le déplacement pour cela… On a toujours une petite crainte, dans le désir de « bien faire », mais je fais confiance à la Magie de l’instant à venir et à l’amour du public . J’aurai également la chance d’être accompagnée de très bons musiciens : Thierry Fanfant (bassiste et directeur artistique) /Jean-pilippe Fanfant (batteur) /Olivier Juste (perçus) /Daniel Misaine (violon) /Thierry Vaton (piano) /Randy jacobson (guitare) /Nathaly Jeanlys (Choeurs).
Pour avoir déjà collaboré avec la même équipe l’an dernier au festival des droits humains et des cultures du monde de l’hay-les-Roses, je sais qu’ils sauront donner à ces musiques leurs nuances et leurs dimensions.
En ce qui concerne ma 1ère partie, ce sont deux artistes de qualités:
– Nossa jacobson(www.facebook.com/nossa971) auteur-compositeur-interprète, présentera quelques titres de son prochain album « Little Song » fortement imprégné de reggae et d’un mélange subtil de sonorités caraïbéennes haut en couleurs.
Ce sera, je pense, une très agréable surprise pour le public.
– Danielle Crusoé(www.facebook.com/Danielle crusoé), jeune chanteuse évoluant dans le zouk, nous fera aussi l’honneur de sa prestation accompagnée de ses magnifiques danseuse : ensemble, elles forment une belle troupe de jeunes femmes !

En avant première sur L’Or des Iles, peux tu nous donner tes prochaines news… ?
Je suis actuellement en préparation d’un nouvel album… l’équipe d’enregistrement sera sensiblement la même que pour le concert. Puis , dans un avenir proche, la sortie de mon recueil est prévue…

Avant de se quitter, as tu un mot à adresser à nos lecteurs ? 
J’ai été ravie de me « dévoiler » à « l’Ordres iles ». J’embrasse par la pensée tous les lecteurs. J’espère les rencontrer lors de mes prochaines dates et toujours plus d’Amour autour de nous!
A bientôt !

Pour clôturer cette interview, nous vous laissons en musique, avec le clip officiel « Tellement doux ».