Archives de l’étiquette : Montparnasse

Déc 12

Admiral T, le concert au sommet de la capitale

L’Espace Montparnasse situé au 56ème étage de la tour Montparnasse, est plus habitué aux réunions d’entreprises, qu’aux concerts Dance-Hall, mais hier soir, cette salle atypique a vibré sur le flow du nouvel album d’ADMIRAL T, « I AM CHRISTY CAMPBELL » . Annoncé comme le concert de l’année, Admiral T a fait le show et même plus pendant …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2014/12/admiral-t-le-concert-au-sommet-de-la-capitale/

P U B L I C I T E

Mai 14

Rendez-vous à la FNAC Montparnasse

rencontre FNAC - Kassav

Kassav, vous convie demain Mercredi 15 Mai à la FNAC Montparnasse à 18h pour une séance de dédicace de son nouvel album « Sonjé ». Sonjé Mawonaj tour …

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2013/05/rendez-vous-a-la-fnac-montparnasse/

P U B L I C I T E

Oct 10

Fuckly birthday, au Brasil Tropical

Fuckly -Brasil Tropical

Retrouvez Fuckly accompagné de Marvin et de Nicy, pour la soirée spécial Fuckly Birthday, au Brasil Tropical (Paris). Encore plus fort que l’année dernière !!!

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2012/10/fuckly-birthday-au-brasil-tropical/

P U B L I C I T E

Oct 11

Gueuloir poétique, avec Suzanne Dracius

Vendredi 14 Octobre, Suzanne Dracius, vous atend au salon plume noire du Musée de la poste, pour la soirée poétique « Gueuloir poétique » avec le slameur Jean-Yves Bertogal dit « JYB ». Programme : 21h JYB, « Gueuloir Poétique » 21h40 – 55 Signatures 21h55 Cocktail et fin de soirée Adresse : Musée de la poste 34, Bd du Montparnasse …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2011/10/gueuloir-poetique-avec-suzanne-dracius/

Fév 22

La Creole, ambassade gastronomique

La Créole - Table

l’Or des Îles, se sont également nos restaurateurs qui font la promotion de notre gastronomie et de notre terroir.

Ce midi, de passage dans le quartier du Montparnasse, une adresse gastronomique s’est rappelée à moi.

La Créole, sis 122 Boulevard du Montparnasse à Paris dans le quatorzième arrondissement.

Un restaurant mythique dans un décor de serre tropicale, posé sur l’une des grandes artères de la capitale.

La Créole s’impose, avec sa devanture blanche et ses lambrequins, on ne passe pas devant sans être attiré, on se retourne allégrement sur cette belle qui nous invite à passer à table.

Une cuisine empreinte d’exotisme révisée pour les palais délicats. Pour nous amoureux des plats authentiques, le patron songe à nous mettre au programme des soirées gastronomiques comme au peyi. Un songe alléchant.

Ce midi, nous étions deux becs fins et gastronomes avertis, prêts à jouer de la fourchette et du couteau sur la partition du midi déclinée en entrée-plat ou plat-dessert, affichée à 12,50€ malgré une furieuse envie de jouer sur celle à 18,50€, complète.

Nous pénétrons dans le sanctuaire culinaire, accueillis comme il se doit par le patron. Devant nous, se présente le bar, hote des plus belles bouteilles de rhums; surmonté de vitraux décoratifs représentant des scènes de nos chères îles.
La salle est à elle seule un décor atypique, une véranda comme au peyi. Une parenthèse antillaise dans un Paris survolté, avec ses tables aux nappes blanches immaculées et ses serviettes dressées telle des coiffes créoles.

Nous passons à table, sans attendre, le menu déjà planifié dès notre entrée.

Tentation assumée par mon acolyte, les accras.
Si c’est une entrée « clichée », sa conception et sa cuisson peuvent en dire long sur un restaurant.

La Créole : Une Assiette blanche agérémentée d’une jolie feuille de salade, sert d’ecrin à sept belles pièces, dorées et croquantes aux coeurs gourmands. Pas trop grasses, pas trop épicées, juste ce qu’il faut pour ne pas oublier la morue chiquetaillée très finement.

Pour ma part, j’adore le boudin noir. Un test imparable, car sur de nombreuses cartes sont affichés des boudins antillais, insipides pour nos papilles subtiles.

La Créole : Une assiette blanche réglementaire, décorée d’un belle feuille de salade et de quartiers de tomates, donne le gîte à une belle pièce, couleure noire caïmite renfermant une farce légèrement épicé et onctueuse en bouche. Un délice qui se sent un peu seul dans l’assiette d’un agoulou comme moi.

Mon plat de résistance, un second test. Un Steak à l’antillaise, sauce chien, cuisson bleu.
Un ovni sur une carte antillaise mais une touche métro assumée par la maison.
Le steak, dans certains restaurants, ça ressemble parfois à du caoutchouc et ça n’a pratiquement jamais la cuisson demandée.

La Créole : Une assiette toujours blanche, au bord léché de pincées de paprika, décor pétillant pour un beau morceau de bavette tendre à souhait à la vrai cuisson BLEU arrosé par une succulente sauce chien légèrement pimentée. Le tout, accompagné d’une timbale de riz blanc et d’haricots rouges.

Mon compère s’est laissé tenté par le Colombo de poulet. Exercice difficile de séduction, on aime, on aime pas. Le colombo, c’est la recette phare de notre gastronomie, pimenté, épicé, un exercice de style pour un concert de saveurs.

La Créole : Une assiette réglementaire immaculée, support pour une biguine papillaire servie par une belle cuisse de poulet charnue nappée de sauce, légèrement épicée. Une sérénade antillaise nette et sans bavures mais légèrement courte sans ses petits légumes. Le tout, également accompagné d’une timbale de riz blanc et d’haricots rouges.

Un déjeuner aux accents antillais, un voyage gastronomique qui nous a ravi de bout en bout, simple et efficace. Le temple La Viny pourrais nous faire voyager plus divinement, sur un léger air de biguine diffusé tel un écho à notre évasion culinaire.

Commondités :
Parking :
Montparnasse Raspail
VINCI PARK
135 et 122 bld du Montparnasse
75014 Paris
Métro :
Vavin – Ligne 4

Plus d’infos sur : la-creole.fr

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2011/02/la-creole-ambassadrice-gastronomique/