↑ Retour à Villes et Bourgs

Sainte-Anne

Blason Ste-AnneLa commune de Sainte Anne offre des sites naturels d’une grande richesse. Côté terre, la région des Grands-Fonds faite de vallées et de mornes verdoyants contraste avec la sécheresse du reste de la Grande-Terre. Les nombreuses mares facilitent le petit élevage et l’agriculture vivrière dans de petites exploitations familiales.
Le passé sucrier est visible aux restes de moulins des habitations.
Côté mer, magnifiques plages de sable blanc et fin, eaux turquoises et tranquilles, particulièrement limpides, comme la plage de la Caravelle.
Administrée par les Capucins, la paroisse de Sainte-Anne était au 17è siècle la plus riche et la plus peuplée de la Grande-Terre dont elle était le chef lieu avant Pointe à Pitre.
L’administration Civile et l’amirauté ainsi que la Sécurité y furent aussi fixées.
Elle devait son développement à la profusion de sucreries que comptait son territoire ainsi qu’à des relations commerciales privilégiées avec l’île de la Martinique.
Jusqu’en 1848, Sainte-Anne est le théâtre de luttes sanglantes entre populations de planteurs et d’esclaves. De nombreuses arrestations, condamnations, des pillages et incendies d’habitations y sont relatés tout au long de cette période d’histoire.
Elle possède encore à la veille de la seconde guerre mondiale la plus grande surface plantée en canne à sucre de tout l’archipel guadeloupéen.
Elle n’en sera que plus touchée par la crise sucrière qui marque le 20è siècle.
Aujourd’hui tournée vers la mer, Sainte Anne trouve son équilibre entre son port de pêche et son activité touristique avec l’implantation de nombreux hôtels et de restaurants.

Selon l’INSEE, la population de Sainte-Anne, au 1 Janvier 2010, était de 24 192 habitants.

Code Postal : 97180

A voir, A faire :

le Theâtre de pierres

Gissac
Tel. : 05.90.88.14.90

le Village artisanal

Sainte-Anne-Eglise.jpgSainte-Anne-Monument aux Morts.jpgSainte-Anne-Buste V. Schoelcher.jpgSainte-Anne-Sorbet Coco.jpg
P U B L I C I T E