Archives de l’étiquette : marine

Mai 11

L’esclave du Ponant – La tentative

La tentative Jean Mor essaya deux fois, les deux en pure perte. Le lundi, il introduisit trois des piments des bois dans le poulet qu’il avait mis à rôtir. Monsieur de Noz était un homme à deux vitesses. Sobre d’ordinaire, il ne se retenait plus lorsqu’on lui présentait de la volaille. C’est-à-dire s’il dévora le …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2015/05/lesclave-du-ponant-la-tentative/

Jan 31

L’esclave du Ponant – La place des Médisances

La place des Médisances A cette époque, comme il y a peu d’années encore, l’arrivée d’un navire était une fête pour les Brestois. Ce jour-là, il sembla que l’appontement du Zéphyr fut particulièrement célébré. De Laninon jusqu’à la place des Médisances, la foule se pressait, avec des sentiments mitigés où dominait l’admiration, pour voir ce …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2015/01/lesclave-du-ponant-la-place-des-medisances/

Jan 16

L’esclave du Ponant – Retour au port d’attache

Retour au port d’attache Il devait être 16 heures, ce dimanche de la mi-juin 1762, lorsque le Zéphir, avec la grâce fatiguée d’un albatros en bout de migration, entra dans le goulet. Le soleil était haut dans le ciel breton et Jean Mor, appuyé au bastingage, libre de toute tâche puisqu’à l’approche du mouillage Claude …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2015/01/retour-au-port-dattache-2/

Jan 03

L’esclave du Ponant – Jean Mor

Jean Mor  A l’heure où commence cette histoire, Claude de Noz avait à peine dépassé la trentaine. C’était un homme de taille assez médiocre, râblé, le visage grêlé, brûlé par les embruns. Lorsque la violence du soleil le forçait à ôter sa perruque, on voyait ses cheveux roux, courts sans être ras. Le maître avait …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2015/01/lesclave-du-ponant-jean-mor/