Archives de l’étiquette : centenaire

Image

Centenaire Zobel / Le bambou

Joseph Zobel, la tête en Martinique et les pieds en Cévennes

Août 2003. Ce matin, à mon réveil, je trouve Joseph dans un état concentration extrême devant un rameau de bambou. Sur la table, devant lui, des feuilles de papier à dessin d’une texture spéciale, une batterie de flacons d’encre de chine, à sa main un pinceau, en poils de martre précisera-t-il. Je restais sur le pas de la porte, évitant de le questionner. À cette heure où le soleil — vif pourtant — était très loin de son zénith, les vitres de la véranda diffusaient une lumière tendre, indécise, filtrée par les grands arbres autour de l’ostaou et adoucie par les montagnes alentours.
— Approche ! me dit-il en me montrant tout à la fois le rameau de bambou et le dessin qu’il venait de réaliser ; pour moi d’une incroyable exactitude.
— Voilà à quoi j’occupe toutes mes matinées. Un rameau de bambou que je dessine et redessine jusqu’à trouver sa vérité. Celle que l’on ne voit pas, mais qu’il contient pourtant. C’est une question de précision du trait, surtout dans tout ce qu’il a de flou, de maîtrise de l’encre, de contrôle de l’eau.
— Le résultat est déjà remarquable.
— Ne crois pas ça. Je m’en approche, un peu, mais c’est très loin d’être abouti. Regarde une peinture chinoise. Une vraie, pas un de ces ersatz sur les services à thé, et tu comprendras ce que je cherche. La pureté du trait. Le plus profond de l’âme humaine, une forme de sagesse. Ne cherche pas de mots ; cela n’a pas de nom.
C’est quelque chose que l’on sent. Je ne l’ennuyais pas. Il était fier de me montrer son travail et le chemin qui le guidait mais, en même temps, il avait hâte de retrouver sa solitude. Seulement, pour un Antillais de l’âge de Joseph, et pour chacun de nous je crois, il y a des rituels que nous nous devons de respecter. Ainsi, on ne dit pas : « Excuse-moi, je te laisse à ton travail », mais l’on s’éclipse avec juste ce qu’il faut de nonchalance pour que l’autre n’ait pas l’impression de nous avoir chassé. Croyez-moi, c’est tout un art l’élégance créole.
Un quart d’heure plus tard, je ressortais de ma chambre avec ce poème que j’avais pris la précaution de calligraphier ainsi que je sais le faire quand je m’applique.

Assis
comme un moine copiste
le pinceau à la main

Dessinant des bambous
d’une main qu’il voudrait
ne jamais voir trembler

Maîtrisant le silence
avec des mots qui claquent
comme le tambour bel air
Zobel interroge les ombres

Au loin
sur l’océan des îles
sa main se charge
de terribles orages

En cet été torride
la terre a soif de jardins

Joseph le reçu avec une émotion non feinte.
— Je vois que tu m’as compris, murmura-t-il d’une voix enfiévrée. Je ne désespère pas de te conduire un jour sur le chemin.
Pourquoi pas ? Un jour, peut-être, mais pour l’instant, et Joseph le sait, la vie me tient trop à la gorge.

©José Le Moigne
Joseoh Zobel, les pieds en Cévennes et la tête en Martinique, préface de Raphaël Confiant, Ibis Rouge éditions, 2à euro
Ibis Rouge Editions, BP 267, 97357 Matoury Cedex, Guyane Française
Ibis Rouge Editions © 1995-2015 – www.ibisrouge.fr

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2015/11/centenaire-zobel-le-bambou/

P U B L I C I T E

Avr 25

Centenaire Joseph Zobel / Lettre de voeux avec dessin au verso

Mardi 7 janvier 2003 Mon cher José C’est comme si nous ne nous étions pas quittés depuis que nous sommes rentrés de Paris. Mais au lieu de me laisser gagner par la mélancolie des Noëls et des jours de l’an dans la solitude, j’ai gagné en réconfort de rester en liaison avec l’ami qui m’est …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2015/04/centenaire-joseph-zobel-lettre-de-voeux-avec-dessin-au-verso/

P U B L I C I T E

Jan 19

2015, centenaire de Joseph Zobel

Le Samedi 24 janvier 2015, pour le centenaire de Joseph Zobel retrouvez l’exposition « Joseph Zobel, le cœur en Martinique et les pieds en Cévennes », sur le Campus Cluster Olympiades, dans le cadre de l’Evénement Entreprendre Outre-mer. Vernissage de l’exposition à 19h, En présence de Madame Sophie ELIZEON, Déléguée interministérielle pour l’Egalité des Chances des Français …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2015/01/2015-centenaire-de-joseph-zobel/

P U B L I C I T E

Avr 15

Noir de boue et d’obus

Le 30 Avril 2014, la compagnie Difé Kako présente sa nouvelle pièce « Noir de boue et d’obus », au CMAC (Fort-de-France, Martinique). La chorégraphe Chantal Loïal s’attaque pour le centenaire de la première guerre mondiale au sujet, non dénué d’ambition, le rapport à l’autre, où l’autre est un parfait inconnu voir un étranger. Elle jette trois interprètes …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2014/04/noir-de-boue-et-dobus/