↑ Retour à Villes et Bourgs

Rivière-Salée

Partie basse de la côte Caraïbe, entre la plaine du Lamentin et la presqu’île des Trois-Ilets, la commune de Rivière-Salée tient de toute évidence son nom du fait que les eaux de mer remontent le cours de la rivière. Rattaché pendant longtemps aux Trois-Ilets, les deux quartiers de Petit Bourg et Grand Bourg , qui se sont développés autour de leurs usines à sucre, ont été réunis pour former la commune de Rivière-Salée vers 1849. Rivière salée compte 12274 Saléens pour une superficie de 3938 hectares.
La plaine de Rivière-Salée est une grande zone de culture de la canne à sucre.
La canne à sucre est vraiment la culture reine de cette région même si les usines ont désormais arrêté de fumer au début des années 70. On peut encore voir dans l’une ou l’autre des « habitations », des structures datant du siècle dernier.
De par sa situation géographique, Rivière-Salée « possède » une mangrove riche de nombreux palétuviers et autres crabes « mantous » que vous pourrez découvrir grâce aux visites organisées.
La vieille usine de Petit-Bourg a servi de cadre au tournage du film « Rue Cases-Nègres » d’Euzhan Palcy , adapté du roman d’un enfant de la commune, Joseph Zobel.

Code Postal : 97215

A voir, A faire :

la Mangrove
La mangrove est une formation végétale caractéristique des littoraux marins tropicaux où dominent les palétuviers surélevés sur leurs racines aériennes. Elle protège le littoral de l’érosion marine et sert d’abri pour les bateaux en cas de mauvais temps. Parallèlement, elle permet l’extension de la végétation vers la mer grâce au pouvoir colonisateur du mangle rouge.