↑ Retour à Villes et Bourgs

le Robert

Blason RobertMerveilleuse Baie du Robert qui se dessine entre la Pointe Savane au Nord et la Pointe la Rose au Sud.
Bâti sur un petit morne , dans le fond de la baie, le village du Robert fut fondé véritablement par le Père Dominicain Jean-Baptiste Labat, qui l’érigea en commune en 1694.
La pointe La Rose fut le dernier lieu où habitèrent les derniers Indiens Caraïbes, recensés à la fin du 17ème siècle.
Commune rurale, le Robert à longtemps vécu au rythme de la canne avant de se tourner en 1964, vers la banane et les productions vivrières, dont celle de l’élevage marin de poissons, loup des caraïbes et saint-pierre.
Aujourd’hui en plein développement, le Robert concilie une activité industrielle, un bourg pittoresque et une forte passion pour la mer.
Le Robert qui dispose en outre d’une marina est aussi le port d’attache d’excellents équipages de yoles qui affrontent les autres embarcations dans des joutes admirables.
Les 10 ilets qui protègent la baie du Robert représentent bien sûr la grande attraction touristique de la région, et sont bien desservis par différents opérateurs et transporteurs.
La commune du Roberts compte 21240 Robertins sur une Superficie de 4730 hectares.

Code Postal : 97231

A voir, A faire :

l’Îlet Chancel
Lieu privilégié où l’on peut admirer les iguanes dans leur milieu naturel ainsi que les grands oiseaux marins et migrateurs qui y trouvent également refuge.
Témoignage de l’activité artisanale qui s’y développa autrefois, les vestiges d’une ancienne poterie, les fours à chaux, l’habitation et le cachot des esclaves sont aujourd’hui inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques, depuis 1995.

l’Îlet Madame
Vous y découvrirez une splendide plage aux eaux bleutées et turquoises.
Ses fonds blancs forment de véritables piscines qui comblent les baigneurs.

l’Îlet Loup Garou
Unique en Martinique.
C’est un banc de sable d’environ deux hectares recouvert de sable madréporique rosé qui repose sur une assise rocheuse.

l’Église
Construite au XVIIIème siècle, elle possède un autel en marbre et une statue de Notre-Dame-de-Lourdes.

l’Habitation Bord de Mer
Les ruines de l’habitation sont parmi les rares à se trouver dans leur environnement d’origine : les champs de canne à sucre. La sucrerie est le seul bâtiment encore debout.
Il ne subsiste que les soubassements de la maison principale. Le canal et les piliers maçonnés du moulin à bêtes sont conservés.

l’Habitation Gaschette
Il ne reste de l’ancienne Habitation Gaschette que les murs de ce que la tradition dénomme « cachots d’esclaves » et l’enceinte du domaine avec sa forme allongée.
Ces ruines sont un des derniers vestiges de l’activité sucrière dans cette commune au 18e siècle.
Le site est inscrit aux Monuments Historiques depuis 1992.

le Pitt Chère Epice

Vert-Pré
Tel. : 05.96.65.96.08