↑ Retour à Villes et Bourgs

la Trinité

Blason TriniteTrinité est la capitale du Nord-Atlantique de la Martinique; elle devient sous-préfecture de l’île par décret le 15 septembre 1965. Elle se situe en bordure de l’océan atlantique dans la partie Nord-Est de l’île. Sa presqu’île, la Caravelle fait d’elle un site admirable où se mêlent délicieusement les vieilles pierres et l’architecture moderne. C’est l’un des sites les plus prestigieux de l’île.
Véritable vaisseau avancé dans l’océan surtout connu dans sa partie extrême et la baie du Trésor que dominent les ruines Château Dubuc.
Trinité compte 12890 habitants appelés les Trinitéins. Son territoire de 4577 hectares, s’étend sur un versant maritime et un versant intérieur dont les terres riches et fertiles abritent des champs de cannes et de bananes qui jouxtent des quartiers ruraux aux noms évocateurs : Bellevue, Tracée, Merveilleuse, Brin d’Amour… .
Déjà du temps de la colonie, le Gouverneur de Blénac , conscient de sa position stratégique, avait relié Trinité à Fort-Royal par la route. Par la suite, sous l’influence de la puissante Famille Dubuc , elle devint un port important au service des habitations sucrières. Dernier témoin de cette gloire passée, l’Usine du Galion est l’unique sucrerie encore en activité de l’île.

Site internet : Trinité

Code Postal : 97220

A voir, A faire :

l’Usine du Galion
La dernière sucrerie en activité à la Martinique produit bien sur du sucre roux mais fabrique aussi un rhum appelé « Grand Arôme ». Elle fut crée en 1865 sur le Domaine de Grand-Fond par Eugène Eustache, ancien négociant.La récolte se déroule de Mars à Juin. Pendant cette période, l’usine peut-être visitée à la demande.

Tel. : 05.96.58.20.65

l’Habitation Le Galion
Datant du XVIIème siècle, l’Habitation peut-être visitée à la demande.
C’est le cadre privilégié de tournage pour de nombreux films.

Chemin du Galion
Tel. : 05.96.58.20.65

l’Habitation Spoutourne
La sucrerie de l’Habitation Spoutourne fut vraisemblablement fondée au cours de la limite 17e siècle 18e siècle ; son existence est attestée dès 1770 par la carte de Moreau du Temple.
Les vestiges du moulin à bêtes constituent les seuls vestiges de la sucrerie situés à l’ouest du chemin rural ; il n’ en reste qu’un pan de solin en arc de cercle.

Chemin rural de Spoutourne

la Distillerie Hardy
Sur le rivage du bourg de Tartane, la propriété Bonneville créée en 1830 fut rachetée en 1905 par Gaston Hardy. Depuis, la même famille veille sur la qualité d’un rhum vieux cacheté à la cire de très grande réputation.

Tartane
Tel. : 05.96.58.20.82

Batterie Pointe Sainte-Catherine ou Fort Sainte-Catherine
A l’origine, se trouvait sur le site un ancien fortin construit en 1658 lors de la fondation de la ville.
Une campagne de fouilles y fut menée afin d’ en dégager les vestiges en 2001.
Les vestiges de la batterie se situent au point culminant de la petite presqu’île de la Pointe Sainte-Catherine.

Impasse Pied du fort

le Moulin de l’Habitation Desmarinières
Le moulin à vent existait déjà en 1770.

Chemin de Desmarinières

le Chateau Dubuc
Au cœur de la presqu’île de la Caravelle, se nichent ses ruines majestueuses. L’habitation est portée pour la première fois sur une carte en 1773. Les ruines actuelles ne comptent que huit chaudières, ce qui laisse penser que l’activité sucrière n’y était pas si développée au vu de l’étendue des bâtiments. Le Château aurait été un lieu de contrebande. En effet l’existence d’entrepôts, de coffres, d’appontements dans ce lieu isolé rend probable la pratique d’une activité commerciale clandestine. Une grande partie du château fait partie aujourd’hui de la réserve naturelle gérée par le Parc Naturel Régional et il est également Classé parmi les Monuments Historiques depuis 1992. A ce titre le site est particulièrement protégé.

Presqu’île de la Caravelle
Tel : 05.96.58.09.00

la Distillerie la Ressource
La distillerie la Ressource produisait 300 000 l de rhum par an au cours des années 1900-1910. Aujourd’hui, elle sert de hangar à banane.

R.D. 15

la Sora
Monsieur Lourel, passionné d’objets anciens, a monté à l’entrée même de Trinité, un véritable écomusée, faisant revivre ces objets traditionnels de la vie Martiniquaise.

11, rue Pierre & Maurice Réjon. Bd de mer.
Entrée sud du bourg.
Tel. : 05.96.58.49.43

le Moulin de l’Habitation Tartane, actuellement citerne
Le moulin à vent de l’Habitation Tartane date probablement de la limite 18e siècle 19e siècle.
Il fut transformé en citerne à la fin du 19e siècle.

le Phare
Le phare de la Caravelle construit à partir de 1861 fut mis en service en 1862 et un certain M. Lhostis en fut le 1er gardien. Le phare de la Caravelle fonctionna de 1862 à 1970 grâce à la vapeur de pétrole, puis à partir de 1970 ce fut au gaz ; à compter de 1982 et ce jusqu’en 1992, ce fut l’ énergie éolienne qui alimenta le phare en électricité jusqu’à l’installation à cette dernière date d’ un groupe électrogène qui resta en fonction jusqu’en 1996 où des panneaux solaires furent installés et opérationnels.

R.D. 2

le Jardin de Bonneville
Le patrimoine martiniquais ne se limite pas qu’aux Musées et aux Plages, c’est également de superbes jardins, de véritable petit paradis vert.
Si vous n’avez pas de transport, à partir du bourg
de Trinité prendre le bus TOUCHE VIRE N°7
Pour vos visites, n’oubliez pas chapeau et chaussures de marche, car le parcours est vallonné, mais vous n’allez pas vous perdre.
Ouvert du Lundi au Dimanche de 09:00 à 17:00

Mr et Mme EUGENIA
Quartier Bonneville
Tel. : 06.96.71.54.57 ou 06.96.71.54.57
Fax. : 05.96.76.80.36
Email : jardin.bonneville@orange.fr
Site internet : le Jardin de Bonneville – Facebook

10-sept_vu-chato-dubuc.jpgAnse-de-l_Etang_trinite1.jpgAnse-de-l_Etang_trinite.jpgIlet-du-tresor-vu-dubuc.jpgIlet-du-tresor_vu_.jpgmartinique_050.jpgpresquile-de-la-caravelle.jpg