↑ Retour à Villes et Bourgs

Basse-Pointe

Blason Basse-PointeLa commune de Basse Pointe se situe au Nord de la Martinique, sur la côte atlantique, entre Le Macouba et Le Lorrain.
Cette commune agricole de 4183 Pointois, d’une superficie de 28 Km², laisse place à de nombreuses plantations d’ananas et de bananes.
Berceau du grand écrivain poète Aimé Césaire et également au 19ème siècle de l’immigration hindoue, décidée pour compenser la récession de main d’œuvre, qui suivit l’abolition de l’esclavage en 1848.
La région colonisée dés 1658 vit prospérer de très belles habitations dont deux des plus célèbres ont pour noms Pécoul et Leyritz .

Code Postal : 97218

A voir, A faire :

l’Habitation Gradis
Datant du 18ème siècle, ses ruines et surtout la cheminée de l’usine ont résisté à l’usure du temps et rappellent l’importante activité cannière d’antan. Actuellement, on y trouve des plantations d’ananas et de bananes.
On peut y découvrir un petit temple hindou et également des points de vue inoubliables.

Rue Marcé

l’Habitation Pécoul
Grande habitation dont l’entrée est soulignée par une allée de cocotiers qui valorise ce témoignage d’architecture créole.
Construite vers 1760, la Maison Pécoul et ses façades sont classées monuments historiques depuis 1981. La maison de style colonial et ses abords ne sont visibles par le public qu’une fois l’an, lors de la journée du patrimoine.
Classée Monument Historique en 1996.

l’Habitation Chalvet
Habitation sucrière qui a contribué au développement économique de la commune.
Implanté au cœur de ce site, un ancien cachot est aujourd’hui un lieu de divertissements.

la Plantation Leyritz – Musée de Poupées Végétales
Habitation Sucrière du XVIIIe siècle, rénovée en 1970 pour devenir un hôtel-restaurant, offre également le cadre d’une très agréable promenade avec sa maison principale, sa rue cases-nègres, les ruines de la sucrerie et son magnifique jardin. Cet ancien domaine agricole était probablement le plus important de toute la Caraïbe par le nombre et l’état de conservation de ses bâtiments. Il fut crée par le bordelais Michel de Leyritz. L’évolution économique a amené sur la plantation différentes cultures dont les épices, le manioc, le tabac, les agrumes, la canne à sucre, le rhum et le « tafia », et de nos jours la banane et l’ananas.
Le Musée de Figurines Végétales est une étonnante collection de poupées en costumes d’époque, réalisées à partir d’éléments naturels : fleurs, feuilles, fibres séchées. Ces poupées, uniques au Monde par leur grâce et leur finesse, témoignent d’un véritable art créole.

Site internet : La Plantation Leyritz