↑ Retour à Villes et Bourgs

Bouillante

Blason BouillanteCe sont les sources thermales nombreuses à cet endroit et dont les vertus ont été reconnues depuis la fin du 18è siècle qui ont donné son nom à la commune de Bouillante. L’eau qui s’infiltre dans les failles est chauffée par le magma et remonte en ébullition. Ce phénomène a permis ici l’installation de l’unique centrale électrique géothermique de France. Pendant l’occupation anglaise en 1691, l’Anse à la Barque, seul port naturel de la côte sous le vent, fut détruit. Bouillante resta longtemps isolée des autres communes. Elle est essentiellement tournée vers l’agriculture en diversification. On y cultive un peu de canne à sucre, mais aussi le café, la vanille, le cacao, le coton et le tabac. (Café et vanille parmi les meilleurs du monde y sont encore cultivés de nos jours). Le fronton de l’église, reconstruite en 1827, porte d’ailleurs toujours une inscription rappelant que ce furent les agriculteurs qui financèrent entièrement cette reconstruction. Aujourd’hui, Bouillante s’oriente fort intelligemment vers le tourisme, en valorisant ce patrimoine historique et culturel, ainsi que de magnifiques fonds marins. La « réserve Cousteau », entre les deux îlets Pigeon, fait l’émerveillement des plongeurs même les plus aguerris, le long d’un sentier sous marin balisé. Pour les moins sportifs, la découverte peut se faire dans les bateaux à fond de verre.

Selon l’INSEE, la population de Bouillante, au 1 Janvier 2010, était de 7 545 habitants.

Code Postal : 97125

A voir, A faire :

le Parc Zoologique et Botanique des Deux Mamelles
Découvrez des spécimens de la faune et de flore de la Guadeloupe.

Route de la traversée
Tel : 05.90.98.83.52
Site internet : le Parc des Mamelles

la Plage de Malendure
Plage de sable noir volcanique réputée pour son magnifique espace marin. Tout le monde l’appelle abusivement « Réserve Cousteau ». De nombreuses personnes viennent s’initier sur ce spot à la plongée, à tel point que Malendure est devenu un haut lieu de la plongée en Guadeloupe.

les Îlets Pigeons
Les sites sous-marins des îlets Pigeons, aussi appelés la Réserve Cousteau, qui s’étend de la Pointe Mahault à la Pointe Lézarde, permet d’admirer toutes les variétés poissons et de crustacés de la faune marine des caraïbes. Grâce aux bateaux à fond de verre et aux descentes en scaphandre, vous découvrirez, balistes, barracudas, poissons-clowns et hippocampes.

l’Habitation La Lise
Créée par Jean Yvert, sieur de la Courtille, sur une dérivation de la rivière Losteau, la sucrerie est attestée dès 1667 ; elle fut comme beaucoup transformée en distillerie à la fin du 19e siècle. La sucrerie produisait déjà de l’eau de vie dans une distillerie artisanale dite « vinaigrerie » en 1784. La maison de maître, de 1828, a été détruite par un incendie en 1995. Au début du 20e siècle, l’activité sucrière se double d’une unité de traitement de café. Les activités se diversifient dans le courant du 20e siècle avec la fabrication du rhum, la distillation d’huile à usage pharmaceutique, la vente de vins et de confiture. Il s’agit de la dernière distillerie de type artisanal en Guadeloupe, qui a cessé ses activités en 1971.
L’ensemble des bâtiments, à savoir : moulin et sa roue à augets couvert en pavillon d’ essences de bois, y compris l’ancienne forge en vis à vis de l’autre côté de la roue ; vinaigrerie avec l’emplacement de la cuve et sa petite cheminée circulaire ; bâtiments de la caféière comprenant l’ancienne balance, y compris l’aqueduc à partir de la retenue d’ eau servant de dérivation avec le complexe du lavoir et des latrines, les bâtiments adossés à l’aqueduc en appentis (bonifiérie et maniocerie autour d’une roue à eau secondaire) , le boucan à tiroirs pour séchage du café, les murs de l’ancien corral à l’entrée, les chemins dallés et poncels sur les fils d’ eau sont classées aux Monuments Historiques, depuis 1993.

Lieu-dit : Pigeon

l’Habitation Muscade
L’Habitation est classée aux Monuments Historiques, depuis 1981.

l’HabitationThomas
L’Habitation est classée aux Monuments Historiques, depuis 2004.

Ilets Pigeons - vue de la plage de Malendure-24.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-25.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-26.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-27.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-29.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-31.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-30.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-32.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-35.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-33.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-36.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-37.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-38.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-39.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-41.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-40.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-42.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-43.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure-44.jpgIlets Pigeons - vue de la plage de Malendure.jpgBouillante-2.jpgBouillante-1.jpgBouillante-Anse à la Barque-1.jpgBouillante-Ilet Pigeon vue de Bouillante.jpgBouillante-Anse à la Barque-2.jpgBouillante.jpg