↑ Retour à Nature

la Faune

La Guadeloupe n’est pas un pays tropical, comme on peut se l’imaginer.
Il n’existe pas d’espèces venimeuses ou dangereuses, mis à part les moustiques et scolopendres étant les plus offensifs.
Il n’est pas exclu que, de nos jours, vous rencontriez un python nonchalant sur une branche ; cette espèce fut introduite malencontreusement par des collectionneurs et des amateurs.
Auparavant abondante, la faune fut décimée par les indiens, puis par les colons et par l’introduction de la mangouste sensée éliminer les serpents indigènes ; c’est ce qu’elle fit, mais les perroquets disparurent par la même occasion, au XVIIème siècle.
Le lamentin, phoque d’eau douce qui donna son nom à la ville du Lamentin, a aujourd’hui également totalement disparu.

P U B L I C I T E

la Faune Terrestre

Lors de vos escapades, vous rencontrerez communément en grand nombre : les colibris, les sucriers au ventre jaune, les hérons pic-boeufs, les merles ; dans la forêt tropicale, le pic-noir ; dans la mangrove, des poules d’eau, des canards sauvages et en bord de mer des grands-gosier, des pélicans, des fous bruns, des mouettes et …

Voir la page »

la Faune Sous-Marine

Avec la mer Rouge et les lagons du Pacifique, les Antilles possèdent les fonds sous-marins les plus spectaculairesdu monde.

Un site protégé a été crée autour des Ilets Pigeon en face de Malendure sur la Basse-Terre, où l’on peut admirer à bord de bateaux à fonds de verre, les beautés de la faune sous-marines.

Voir la page »