↑ Retour à Marie-Galante

Grand-Bourg

Blason Grand-Bourg

Selon l’INSEE, la population de Grand-Bourg, au 1 Janvier 2010, était de 5 530 habitants.

le Chateau Murat et L’écomusée de Marie-Galante
Ancienne demeure de maître du XVIIIème, actuellement en restauration.
Pirogue, lieu de la mare où en 1848 les esclaves vidèrent le stock de rhum de l’usine pour fêter leur abolition.
L’écomusée des Arts et Traditions Populaires rassemble sur une centaines de m², trois siècles d’histoire sucrière de la Guadeloupe à l’époque coloniale.
Le moulin à vent de l’habitation Murat porte la date 1814, inscrite dans un cartouche situé sur la clef de voûte de la baie principale. Il servait au broyage de la canne à sucre. Il est classé aux Monuments Historique, depuis 1990.
Horaires :
Lundi au Vendredi : 8h00-13h00 / 14h30-17h30
Samedi et dimanche : 9h00-12h00 / 14h00-16h00

Section Murât
Tel : 05.90.97.94.41

la Distillerie Bielle
L’une des plus vieilles distillerie de la Guadeloupe. Elle produit chaque année 120 000 litres de rhum à 59°.
Horaires : du lundi au samedi : 10h00-12h30
(Ouvert parfois le dimanche : 10h00-12h00)

Section Bielle
Tel : 05.90.97.93.62
Fax : 05.90.97.85.14

la Mare aux Punchs
Elle témoigne des événements dramatiques qui se sont déroulés du 24 au 25 juin 1849. Une stèle à la mémoire des martyrs se dresse à proximité de la Mare au Punch.
Le centre familial et rural qui jouxte le site a développé un projet de musée « ALONZO » qui devait courant de l’année 2000 offrir aux visiteurs une scénographie des dits événements.

la Sucrerie de Grande Anse
Élément central de l’économie de l’île avec une production de 100 à 150 000 tonnes par an.

la Distillerie Poisson
Elle produit près de 200 000 litres par an de ce fameux rhum du Père Labat. Dégustation possible.
Horaires : du lundi au samedi : 7h00-12h00

Section Poisson
Tel. : 05.90.97.03.79
Fax. : 05.90.97.79.65

la Sucrerie Trianon
La sucrerie Roussel-Trianon a été construite vers 1850. Il reste les ruines imposantes de l’usine à sucre en grande partie recouvertes par la végétation, la cheminée et le moulin en maçonnerie de pierre de taille calcaire. Près de la terrasse de l’ancienne maison de maître, aujourd’hui remplacée par une maison de géreur, un bâtiment agricole d’une qualité architecturale remarquable, se distingue par l’emploi de la pierre et de la brique, exemple unique dans les îles de la Guadeloupe. Cet ensemble reste, avec l’habitation Murat, l’un des plus beaux sites industriels sucriers de la première moitié du XIXème siècle aux Antilles.
Les ruines de l’ancienne sucrerie sont classés aux Monuments Historiques, depuis 1981.

P U B L I C I T E