↑ Retour à Paysager

les Plantes Médicinales

Remèdes ancestraux légués par les anciens, médecine naturelle. Elles ont soigné pendant des générations, elles peuvent encore nous surprendre.

Le 10 Avril 2009, la LODEOM a intégré dans la pharmacopée française les plantes médicinales d’usage traditionnel, des départements et collectivités d’outre-mer.

amandier

Amandier-pays

Originaire de Malaisie, cet arbre peut atteindre 30 m. L’amandier-pays fut introduit aux Antilles au XIXe siècle. Il n’est pas très lointain le temps où les amandes étaient récoltées pour les consommer grillées ou sous forme de confiseries. La décoction de ses feuilles est citée contre l’asthme, l’hypertension artérielle et la diarrhée. Usages recommandés : Troubles hépatiques, …

Voir la page »

avocats

Avocatier

Originaire d’Amérique Centrale. L’ avocatier était cultivé du Mexique au Pérou, avant la découverte des Amériques par C. Colomb. Il fut introduit aux Antilles par les colons européens au milieu du XVIIIe siècle. Arbre fruitier de 2 à 10 m, l’avocat est réputé dans la Caraïbe, pour le traitement de la « blès » et des syndromes …

Voir la page »

abricot pays

Abricot Pays

Originaire des Antilles et d’Amérique centrale, l’Arbuste peut atteindre 25 m. Les Caraïbes l’appelaient « manchibouï ». L’abricot pays est un fruit riche en vitamine B et C, il peut peser jusqu’à 600 grammes. Son nom actuel lui a été donné par les premiers colons à cause de la couleur de sa chair qui rappelle celle de l’abricot européen. …

Voir la page »

aloes

Aloes

Usages recommandés : Troubles cutanés, prendre la sève et l’appliquer sur les plaies, brûlures, etc… . Antiseptique oculaire, en respectant les règles d’asepsie, il est possible d’instiller la sève dans l’œil malade 2 à 3 fois par jour. Attention : Il est déconseillé d’utiliser l’aloès par voie orale chez la femme enceinte ou allaitent.

Voir la page »

ananas

Ananas

Originaire du Brésil et d’Argentine, il fut répandu aux Antilles par les Amérindiens. Dès la fin du XVIIe siècle, il est cultivé dans la plupart des pays tropicaux. L’action abortive des fruits verts est connue dans toute la Caraïbe. La tradition considère le fruit comme froid, il est largement utilisé pour ses vertus digestives, laxatives …

Voir la page »

anis_aneth

Anis et Aneth

Usages recommandés : Antispasmodique gastro-intestinal, faire infuser 30g de graines dans un litre d’eau puis en boire une tasse après chaque repas. Les enfants ne pourront en boire que 2 demi tasses par jour. L’anis favorise la sécrétion lactée (montée de lait chez la mère). Attention : Ne pas administrer chez la femme enceinte ou …

Voir la page »

arada

Arada

Usages recommandés : Troubles cutanés, appliquer 3 fois par jour la poudre des feuilles calcinées. Douleurs dentaires, 3 fois par jour utiliser la macération de 30g de feuilles dans 1 litre d’eau en bain de bouche. Attention : Ne pas employer en usage interne chez la femme enceinte.

Voir la page »

bois d'inde

Bois d’Inde

Originaire des Antilles et du Venezuela. Son nom vient de ses origines, les Indes Occidentales (Les Amériques). Les Indiens Caraïbes le nommaient « achourou » ils s’en servaient comme condiment et préparaient un shampoing pour les cheveux et le corps. De nos jours, il est considéré comme plante réchauffante. Les feuilles macérées dans du rhum sont utilisées …

Voir la page »

cafeier

Caféier Arabica

Originaire du Yémen, il fut introduit aux Antilles Française par Gabriel Mathieu de Clieu, Capitaine d’infanterie, en 1721. Arbuste pouvant atteindre plus de 3 m. Il partageait autrefois, avec le cacao et l’indigo la primeur de l’économie agricole. Dans la croyance populaire, le café au lait était accusé à tort de favoriser les pertes vaginales, …

Voir la page »

Carapate

Originaire du nord-est amazonien, le carapa ou andiroba est un grand arbre de la forêt primaire et des vieilles forêts secondaires. Il pousse sur les berges et dans les zones inondables. Son bois ressemble à de l’acajou odorant. Son fruit est une capsule sèche irrégulière, de 7 à 8 centimètres de diamètre, s’ouvrant en quatre …

Voir la page »

corossol

Corossolier

Le corossol est souvent consommé en jus, sorbet et cuit au four. Il faut le cueillir ferme et attendre 5-6 jours avant la consommation. C’est un fruit très riche en calcium, il est conseillé comme reminéralisant chez les polytraumatisés et les personnes âgées. A contrario, il est déconseillé chez la femme enceinte à partir 5 …

Voir la page »

Gingembre

Gingembre

Originaire probablement de l’Inde, il fut introduit aux Amériques vers le milieu du XVIe siècle. Plante herbacée de 60 à 90 cm qui présente des rhizomes horizontaux. Les marins ont longtemps considéré le gingembre comme antiscorbutique. Autrefois, dans les plantations, on appliquait un morceau de gingembre écrasé sur les blessures pour prévenir le tétanos. Usages …

Voir la page »

gombo

Gombo

Originaire de l’Inde, il fut introduit aux Antilles vers la fin du XIXe siècle. Cette herbacée peut atteindre plus de 2 m; elle était avant tout connue comme plante alimentaire. Les guérisseurs africains recommandent aux femmes enceintes de consommer des gombos pour favoriser l’accouchement. Il en est de même dans la tradition antillaise. On dit …

Voir la page »

giroflier

Giroflier

Originaire des îles Moluques, le giroflier a été introduit aux Antilles au XVIIe siècle. Cet arbre peut atteindre 20 m; il était connu par les Chinois bien avant notre ère et servait notamment à parfumer l’haleine. Dans toute la Caraïbe, les clous de girofle sont utilisés comme aromate mais aussi pour lutter contre les maux …

Voir la page »

goyavier

Goyavier

Originaire de l’Amérique du Sud, le goyavier aurait été introduit aux Antilles par les Espagnols en 1598. Petit arbre de 5 à 8 m de haut; son nom scientifique « Psidium » vient du grec « Psiein » qui signifie donner à manger. Les Indiens Caraïbes l’employaient contre le « mal au ventre ». Autrefois, les feuilles servaient à fumer la …

Voir la page »

le Mangle médaille, ou « Sangdragon »

Très grand arbre poussant dans la mangrove. Son écorce est épaisse et très fibreuse. Sa résine séchée, est appelée « le Kino »; elle est de couleur rouge sang. Le kino est formé de tanins catéchiques a été longtemps inscrit dans les pharmacopées. Usages recommandés : Le décocté d’écorces est recommandé pour guérir les plaies, en usage …

Voir la page »

manguier

Manguier

Originaire de l’Inde, une controverse existe quant à son apparitiion aux Antilles. Il fut introduit par les Anglais, à la fin du XVIIIe siècle, de plants dérobés aux Français à la Réunion, ou bien importé du Mexique par les Espagnols, le siècle précédent. Arbre de taille variable selon les espèces, il peut atteindre 35 m …

Voir la page »

muscade

Muscade

Originaire des îles Moluques. Le muscadier fut introduit aux Antilles à partir de 1820. Elle est considérée comme une plante « chaude ». Aux Antilles, son usage culinaire était courant. On préparait également un vin aromatisé à la muscade destiné au traitement des coliques. La noix râpée était employée dans des préparations externes contre la « bles » et …

Voir la page »

Papaye

Papayer

Originaire d’Amérique Centrale et probablement du Mexique. Ce Petit arbre fruitier mesure entre 3 et 10 m. Les fruits peuvent peser jusqu’à 6 kg. Les Indiens Caraïbes employaient le fruit vert en cataplasme contre les inflammations locales et contre les troubles intestinaux. La papaye renferme l’enzyme protéolytique « papaïne » qui a la vertu de lyser les …

Voir la page »

pois d'angole

Pois d’Angole

Originaire des Indes, les pois d’angole ont été importés d’Afrique par les bateaux négriers, d’après les écrits du Père LABAT. L’Arbuste peut atteindre 3 m, il est souvent utilisé comme coupe-vent. Aux Antilles les pois d’angole sont plantés autour des habitations afin de pourvoir au repas traditionnel de Noël. La décoction de la plante entière …

Voir la page »

pomme cannelle

Pomme cannelle

Originaire d’Amérique Tropicale et des Antilles. L’Arbuste peut atteindre 5 à 6 m, il pousse à l’état sauvage sur des terrains sec et rocailleux. Au XVIIe siècle, les graines infusées dans du vin blanc soulageaient les coliques néphrétiques. Le fruit mûr est dit-on « rafraîchissant », il servait autrefois à préparer une boisson fermentée proche du cidre. …

Voir la page »

tamarin

Tamarinier

Originaire d’Afrique, vraisemblablement d’Égypte. Il fut introduit aux Antilles au début du XVIIe siècle. L’arbre peut atteindre 15 m; il ne faut pas le confondre avec l’arbuste appelé à tort « Tamarin des Indes ». Autrefois le fruit servait à préparer une boisson rafraîchissante réputée contre les fièvres bilieuses et les irritations gastriques. Aujourd’hui, la pulpe du …

Voir la page »

the

Thé Pays

Originaire d’Amérique tropicale et subtropicale. Son nom, vernaculaire, fait référence à son usage populaire courant, le « thé » des Antilles françaises. La Plante herbacée peut atteindre 1,5 m. Le thé-pays, très populaire, est cultivé comme plante médicinale dans les jardins familiaux. Les Caraïbes de la Dominique utilisaient la plante en décoction comme antidiarrhéique. De nos jours, …

Voir la page »