Léon Compère

A venir

A venir

Il était cordonnier à Saint-Pierre ; il habitait au pied du morne Abel, dans une maison située à l’angle du boulevard et de la rue de la Fontaine ; elle était précédée d’une cour et d’un jardin et n’avait pas vue directe sur le volcan, car elle était protégée par un repli du morne. D’autres locataires, le greffier, M. Delavaud, sa femme, sa fille et son fils, se trouvaient dans le même immeuble.
Le 8 mai, à 8 heures du matin, Compère était devant sa porte, regardant la rade, lorsque brusquement il ressentit un vent violent venant du Nord, les arbres du jardin furent déracinés et il n’eut que le temps de rentrer chez lui ; il s’aperçut alors qu’il était brûlé aux mains, au visage, à la jambe gauche. L’obscurité s’était faite ; une grande quantité de cendres pénétrait dans sa chambre et leur chute sur la toiture en tôle faisait un grand bruit. Compère, terrifié, s’était réfugié sous une table ; à ce moment la famille Delavaud entre dans la chambre ; tous étaient grièvement brûlés : la petite fille mourut aussitôt, les autres ne tardèrent pas à sortir. Au bout de vingt minutes, l’obscurité cessa et Compère passa dans la chambre voisine : il y trouva M. Delavaud père mort, la tête et les coudes appuyés sur son lit ; ses habits étaient intacts. Il se rendit alors dans la cour, et vit sur la cendre chaude les cadavres enlacés du fils Delavaud et de son amie Flavia ; leurs vêtements étaient brûlés. Compère se réfugia à nouveau dans sa chambre, jusqu’au moment où, la maison ayant commencé à flamber, il se sauva par le Boulevard ; il avait vu pendant ce temps son gilet de tricot de laine, accroché contre un mur, s’enflammer spontanément. Pendant sa fuite, il n’a rencontré aucun être vivant ; des cadavres nombreux étaient couchés sur la route près de Trouvaillant ; la ville flambait de toutes parts. Nous lui avons demandé si la cendre était encore chaude à ce moment ; il nous a répondu affirmativement, et a ajouté comme preuve qu’ayant eu un besoin à satisfaire, il avait constaté que la cendre dégageait de la vapeur au moment où elle était mouillée par son urine. Compère se réfugia à Fond Saint-Denis, d’où il fut transporté à l’hôpital de Fort-de-France.

P U B L I C I T E