Antoine Richepance

Antoine Richepance

Antoine Richepance

Né à Metz, 25 mars 1770, mort à Basse-Terre (Guadeloupe) 3 septembre 1802
Fils d’un porte-guidon du Régiment des dragons de Boufflers
Enfant du Corps admis à la solde au régiment de Conti-Cavalerie, 22 août 1774
Engagé au régiment des Chasseurs d’Alsace (plus tard le 1er chasseurs à cheval), 20 octobre 1785
Maréchal des logis, 22 octobre 1785
Maréchal des logis chef, 1er mai 1788
Sous-lieutenant, 15 septembre 1791
Lieutenant, 1er septembre 1792
Capitaine, 11 juillet 1793
Chef d’escadron au 1er chasseurs à cheval, 8 juillet 1794
A l’Armée de Sambre-et-Meuse, 28 juin 1795
Chef de brigade, 1er juin 1796
Blessé d’un coup de sabre à Altenkirchen et nommé provisoirement général de brigade par Kléber sur le champ de bataille Général de brigade, 4 juin 1796 (confirmé par le Directoire, 13 juin)
Protège la retraite au combat de Wetzlar, 15 juin
Sert à Uckerath, 19 juin
Rejoint la division Lefebvre en juillet 1796
Sert à Friedberg, 10 juillet 1796
Blessé d’un coup de sabre dans un combat de cavalerie à Strullendorf, 6 août 1796
Commandant des chasseurs à cheval à l’Armée de Sambre-et-Meuse sous Lefebvre, avril 1797
Sert au passage du Rhin à Neuweid, 18 avril 1797
Entre à Frankfurt, 22 avril 1797
Division Lemoine sous Kléber, 12 janvier 1798
Armée d’Italie, 16 août 1798
Armée des Grandes Alpes, 19 juillet 1799
Commandant la Réserve de Cavalerie à l’Armée d’Italie, 29 août 1799
Nommé provisoirement Général de division par Championnet sur le champ de bataille de Fossano, 4 novembre 1799 (confirmé par arrêté des consuls le 5 mars 1800, et employé à l’Armée du Rhin)
Commandant la 3ème division du Corps de Moreau, 1er avril 1800
Sert à Engen (3 mai), Mösskirch (5 mai) et Biberach (9 mai)
Commande le Corps de gauche à la place de Sainte-Suzanne, du 1er juin-novembre 1800
Vainqueur à Güttenzell (5 juin), investit Ulm
Commande la 2ème division du Corps du centre sous Moreau, novembre 1800
Décide par son audace de la victoire de Hohenlinden, 3 décembre 1800
Vainqueur à Herdorf (15 décembre), à Strasswabchen (16 décembre), Frankenmarkt (17 décembre), Schwannstadt (18 décembre), et Lambach (19 décembre)
Mis en non-activité lors de la suppression de l’Armée du Rhin, 28 mars 1801
Inspecteur général des troupes de cavalerie des 24ème et 25ème divisions militaires et de Batavie, 24 juillet 1801
Le 4 mars 1802, il est nommé Général en chef de l’Armée expéditionnaire de la Guadeloupe et Capitaine Général.
Le général Richepance débarque avec ses 3.740 soldats, ordonne aussitôt de dégarnir les forts et de remplacer les soldats noirs par ses propres troupes.
Il s’opposa à la rébellion menée par l’un des plus grand héros antillais, le Colonel Louis Delgrès.
Il mourut à Basse-Terre le 3 septembre 1802, de la fièvre jaune.

Sources : Napoleon.org, le site