↑ Retour à Bâtiments industriels

Autres infrastructures industrielles

Un grand nombre de bâtiments industriels ont été engendré par la production du sucre et du rhum, mais de petites unités agricoles, caféières, cacaoyères, etc.., ont traversé le temps pour témoigner d’une architecture créole pittoresque.

Vestige d’une plantation caféière du XVIIIème siècle, L’habitation « La Grivelière » est classée monument historique depuis 1987.
Elle fut tour a tour, au cours des siècle, Plantation roucouyère, cacaoyère et pour finir caféière.
Aujourd’hui, La Grivelière se présente dans la configuration d’une habitation caféière, au plus près de ses 45 hectares plantés en café et en cacao, 50 hectares en forêt, dont deux hectares servent de support à la une plantation de poivriers et de vanilliers deux hectares de cultures vivrières (malangas , ignames , madères ), maraichères ( tomates , concombres, pois tendres ) et médicinales, sont plantés en bordure de rivière.
Autour de la maison des maîtres, s’organisent divers bâtiments d’exploitation.
Le bâtiment principal, la maison du géreur, est une maison basse à colombages de 22 mètres de long sur 8 mètres de large, coiffée d’un toit à deux pans dont chaque versant est percé de 5 lucarnes .
Les pignons et la façade sont exposés Est-Sud-Est. Les soubassements sont en maçonnerie de chaux et de moellons intégrant des chaînes d’angles et des seuils de portes en roche volcanique taillée. La façade antérieure de la maison est maçonnée entre poteaux alors que les autres façades sont bardées en bois tropical.
La façade postérieure bordée par une galerie, ouvre sur une terrasse qui domine la vallée, du haut de son promontoire.
Elle est aujourd’hui, peu à peu, restaurée et remise en activité par une association de riverains.