↑ Retour à Cinéma

Jenny Alpha-Villard

[singlepic id=5619 w=320 h=240 float=none]

Biographie

Jenny Alpha-Villard, est née le 22 avril 1910, en Martinique à Fort-de-France. Elle est issue d’un milieu assez privilégié et viendra en France en 1929 pour faire ses études afin de devenir institutrice. Au bout deux deux ans d’étude supérieur, elle décida de se consacrer à sa passion, le théâtre.
Madame Alpha a beaucoup voyagé aussi, elle a interprété des rôles au quatre coins du monde. Elle se définit volontiers comme citoyenne du monde. Elle rencontra Duke Ellington, croisa Joséphine Baker et bien d’autres, elle chanta les standards de Jazz et fit redécouvrir le patrimoine de son île à travers les chants des coupeurs de cannes.

Durant la seconde guerre mondiale, elle s’engage dans la résistance. Après guerre, elle s’employa à faire reconnaitre la culture créole à travers la mouvance de la négritude. Elle fit la rencontre du poète Noël Villard qui deviendra son mari.

Lors du premier congrès des écrivains noirs en 1956, elle y rencontrera Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Richard Wright, Langsthon Hugues…

Cette grande figure qui a porté haut les couleurs et la culture créole fut décoré des insignes d’Officier des Arts et des Lettres en 2005, et chevalier de la Légion d’honneur en 2009.

La flamme centenaire de la créolité s’est éteinte le 8 Septembre 2010 à Paris, laissant un grand vide parmi les défenseurs de notre culture.

Filmographie

Monsieur Etienne, 2005.
Le bleu des villes, 1999.
Noir comme le souvenir, 1995.
L’absence, 1993.
La montagne de diamants, 1991.
Le secret de Sarah Tombelaine, 1991.
Karukera au bout de la nuit, 1988.
Vieille quimboiseuse et le majordome, 1987.
Folie ordinaire d’une fille de Cham, 1986.
Réveillon chez Bob, 1984.
Péchés originaux (série tv), 1984.
Le fils puni, 1980.
Bolivar et le congrès de Panama, 1979.
En l’autre bord, 1978.
Journal de Getuglio (série tv), 1976.
La case de l’oncle Tom (tv), 1963.

P U B L I C I T E