↑ Retour à les Ecrivains

Ernest Pépin

A venir

Biographie

Figure de proue de la créolité, Poète et romancier.
Ernest PEPIN est né le 25 Septembre 1950 au Lamentin, en Guadeloupe.
Docteur ès-lettres modernes, Ernest PEPIN a fait ses études à Bordeaux. Professeur de lettres modernes affecté à la Martinique, il s’investit dans la vie culturelle et politique de l’île aux côtés d’Aimé Césaire. Dans ce cadre culturel, il anima une émission littéraire radiodiffusée « Le compagnon de la vie » ainsi que la rubrique de critique littéraire du journal le Naïf , il donna également de nombreuses conférences.
Chargé de Cours à l’Université des Antilles et de la Guyane, il fut le co-fondateur de la revue « Textes Etudes et Documents ». A la même époque, il côtoya de nombreux écrivains et artistes de la Martinique (Edouard Glissant, Joseph Zobel, Joby Bernabé etc).
Il fut recruté en 1982, comme Directeur du Centre d’Action Culturelle de la Guadeloupe. A ce poste, il organisa le « Mai du Livre » avec comme invité d’honneur Cheik Anta Diop.
En 1983, il fut nommé premier Secrétaire de la Commission de l’Education, de l’Environnement et de la Culture du Conseil Régional de la Guadeloupe.
En 1985, il devînt le Chargé de Mission des affaires culturel du Conseil Général de la Guadeloupe avant d’être promu en 2001, Directeur des Affaires Culturelles et du Patrimoine.
Ernest Pépin a publié une oeuvre abondante et internationalement reconnue. Elle lui a valu de nombreuses recompenses.
En 1991, il reçu le Prix Casa de las Américas, pour « Boucan de Mots Libres ».
En 1992, il reçu le Prix des Caraïbes, pour « L’Homme au Bâton ».
En 1996, le Prix RFO du Livre le récompensât , pour « Tambour-Babel ».
En 2000, il reçu le Prix Arc-en-Ciel de Radio Media Tropical (Paris) pour « Le Tango de la haine » et le Prix Casa de las Américas, pour « L’écran rouge ».
Il fut nominé pour le Prix Goncourt et le Prix Renaudot.
Le 25 Septembre 2007, il a été élevé au grade de Chevalier de la Légion d’honneur.

Bibliographie

Au verso du silence,
Préface de René Depestre.
Ed L’Harmattan, 1984.

Salve et Salive,
Ed Casa de las Américas, 1991.

Boucan de Mots Libres / Remolino de palabras libres,
Ed Casa de las Américas, 1991.

« La revanche d’Octavie »,
écrire la « parole de nuit » ;
la nouvelle littéraire antillaise,
Ed Gallimard (folio, essais), 1994.

Coulée d’or,
Ed Gallimard (jeunesse), 1995.

« La Bourrique du Diable », Noir des Îles (collectif),
Ed Gallimard, 1995.

Tambour-Babel,
Ed Gallimard, 1996.

L’Homme au Bâton,
Ed Gallimard, 1992;
Ed Gallimard (folio), 1997.

Babil du songer,
Ed Ibis Rouge, 1997.

L’écran rouge,
Ed Gallimard (jeunesse), 1998.

Le Tango de la haine,
Ed Gallimard, 1999.

Africa-Solo,
Ed A3, 2001.

La soufrière,
Illustré par Claire Mobio.
Ed Agence de la francophonie (CEDA), 2001.

Lettre ouverte à la jeunesse,
Ed Jasor, 2001.

Cantique des tourterelles,
Ed Écriture, 2004.

« L’envers du décor », Paradis Brisé,
nouvelles des Caraïbes,
Collection Étonnants Voyageurs,
Ed Hoëbeke, 2004.

L’Envers du décor,
Ed Du Rocher / Le Serpent à Plumes, 2006.

Dit de la roche gravée,
Ed Mémoire d’encrier, 2008.

Jardin de buit
Ed L’Harmattan, 2008

Scènes Des Antilles Antan Lontan – Scènes De La Vie Quotidienne Aux Antilles À Travers La Carte Postale Ancienne
HC editions, 2009

Toxic Island,
Ed Desnel, 2010.

Le Soleil Pleurait
Vents D’ailleurs, 17/03/2011

La Darse Rouge
Caraïbéditions, 8/12/2011