↑ Retour à les Ecrivains

Frantz Fanon

A venir

Biographie

Frantz Fanon, est né le 20 juillet 1925, en Martinique à Fort-de-France.
Psychiatre puis homme politique du gouvernement provisoire de la République algérienne où il occupa des fonctions d’information et de représentation.
En 1943, Fanon rejoint la Dominique et les forces françaises libres .
Après la guerre, Fanon débute des études de médecine, à Lyon.
La médecine le conduit vers la psychologie en milieu colonial, qui est une branche de la psychologie, qui prend en compte l’univers de la violence et l’aliénation du colonisé.
En Algérie, Fanon fera adapter de nouvelles structures, la sociothérapie (la guérison par des pratiques sociales) et l’ergothérapie (la guérison par la pratique de métiers) et introduira des données spécifiquement « postcoloniales ».
De 1953 à 1956, il est responsable de l’hôpital psychiatrique de Blida . Fanon y soignera de jour les les soldats français blessés et de nuit les victimes de l’oppression coloniale.
En 1957, Fanon est expulsé d’Algérie par les autorités françaises. Il part s’installer à Tunis, où il rejoint le Gouvernement provisoire de la République algérienne.
En mars 1960, Fanon entame une carrière diplomatique, en tant que ambassadeur de l’Algérie au Ghana.
Il publie « L’An V de la révolution algérienne » en 1959 et « Les Damnés de la terre » en 1961.
Il décéda en décembre 1961, d’une Leucémie.

Bibliographie

Peau noire, masques blancs,
Ed Seuil, 1952, 1995.

L’An V de la révolution algérienne,
Ed François Maspero, 1959.

Sociologie d’une révolution,
Réédition de « L’An V de la révolution algérienne »,
Ed François Maspero, 1968.

Sociologie d’une révolution,
En version facsimilé,
Ed La Découverte, 2001.

Les Damnés de la terre,
Ed François Maspero, 1961.
Préface de Jean-Paul Sartre.
Ed Présence Africaine, 1963.
Ed Gallimard, 1991.
Ed La Découverte, 2002.

Pour la révolution africaine; écrits politiques.
Ed François Maspero, 1964.
Ed La Découverte, 2006.

« Sur essai de réadaptation chez un malade avec épilepsie morphiques et troubles de caractère graves »
Avec François Tosquelles.
Congrès des médecins aliénistes et neurologistes de France et des pays de langue française, 20-26 juillet 1953.

« Sur quelques cas traités par la méthode de Bini » et « Indication de la thérapeutique de Bini dans le cadre des thérapeutiques institutionnelles »,
Avec F. Tosquelles.
Congrès des médecins aliénistes et neurologistes, 20-26 juillet 1953.

« Notes sur les techniques des cures de sommeil avec conditionnement et contrôle électro-encéphalographique »,
Avec M. Despinoy et W. Zenner.
Congrès des médecins aliénistes et neurologistes, 20-26 juillet 1953.

« La socialthérapie dans un service d’ « hommes musulmans »,
Avec J. Azoulay.
Ed L’information psychiatrique, 1954.

« Aspects actuels de l’assistance mentale en Algérie »,
Avec J. Dequeker, R. Lacaton, M. Micucci et R. Ramée.
Ed L’information psychiatrique, 1955.

« Conduites d’aveu en Afrique du Nord »,
Avec R. Lacaton.
Ed La Tunisie médicale, 1955.

« Réflexions sur l’ethnopsychiatrie »,
Ed Conscience maghrébine 3, 1955.

« Le T.A.T. chez les femmes musulmanes: Sociologie de la perception et de l’imagination »,
Avec C. Géromini.
Congrès des médecins aliénistes et neuroloques de France et des pays de langue française, 30 août-4 septembre 1956.

« L’attitude du musulman magrébin devant la folie »,
Avec François Sanchez.
Revue pratique et sociologie de la vie sociale et d’hygiène mentale 1, 1956.

« Le phénomène de l’agitation en milieu psychiatrique : Considérations générales – signification psychopathologiques »,
Avec S. Asselah.
Maroc médical, janvier 1957.

« À propos d’un cas de spasme de torsion »,
Avec L. Levy.
La Tunisie médicale 36.9, 1958.

« L’Hospitalisation de jour en psychiatrie: Valeurs et limites »,
Avec C. Geronimi.
La Tunisie Médicale 38.10, 1959.