«

»

Mai 11

Imprimer ce Article

10 Mai 2016 – une commémoration pleine d’événements et, une annonce

DSC_6448Ce 10 Mai 2016, sous un temps humide, gris fer, nous commémorions une douleur perpétuelle, trop longtemps passée sous silence.
Une souffrance infligée à des millions d’africains déportés par la traite. Une histoire méconnue et ignorée jusqu’en 2001, lorsqu’un petit bout de  femme, une femme debout, s’est dressée et a combattu avec force et virulence, pour faire adopter une loi, la LOI qui reconnaît officiellement l’esclavage et la traite négrière comme crimes contre l’humanité, la loi Taubira.

Comme l’a rappelé le Président du Sénat, Gérard Larcher, le 10 mai 2001, la France s’est retrouvée.

« le 10 mai 2001, au-delà de tous les clivages politiques nous nous sommes retrouvés »

Gérard Larcher

Quinze ans après l’adoption de la loi Taubira et, dix ans après la première journée commémorative des abolitions de l’esclavages, initiée par le Président Jacques Chirac, cette journée commémorative a été marquée par de nombreux événements et annonces.

Premier événement, la présence du Révérend Jesse Jackson , compagnon de route de Martin Luther King et de l’ex Garde des Sceaux Mme Christiane Taubira, aux cotés du Président François Hollande.

Le Révérend Jackson n’a en rien perdu de sa fougue, ovationné , acclamé, son discours s’est voulu unitaire et fraternel; il a cependant rappelé le code noir, Colbert, Louis XIV, puis les dates des premières et dernière ventes d’esclaves : 1510, 1898, pour ne jamais oublier.
Le Révérend a également insisté sur l’espoir, en citant Aimé Césaire, Toussaint Louverture, Nelson Mandela, mais aussi l’impact qu’ont eu les nominations de Christiane Taubira et de George Pau-Langevin, aux fonctions de Ministre de la République. Pour clore son discours, il a exhorté les descendants d’esclaves à ne plus être des employés mais des employeurs et, de ne jamais renoncer à l’espoir.

« Les descendants des esclaves doivent maintenant être dans les grandes écoles. Aujourd’hui nous sommes libres, mais pas égaux. Les descendants des esclaves doivent être des employeurs et non des employés. Il y a des lueurs d’espoirs ici et là. Par exemple la nomination de Christiane Taubira comme Garde des Sceaux. Celle de George Pau-Langevin, comme ministre des Outre-mer. L’élection de Barack Obama, l’homme politique le plus puissant au monde. L’élection du nouveau maire de Londres. Ne renoncez pas à l’espoir. »

Rvd Jesse Jackson

Second événement, ou plutôt annonce, de cette dixième commémoration des abolitions de l’esclavage , le Président François Hollande a annoncé vouloir donner à la France, une fondation pour la mémoire de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions. Cette fondation sera créée, avant la fin de l’année [2016], et devra réfléchir, avec la mairie de Paris, à l’édification d’un mémorial aux esclaves et d’un lieu muséographique.

« Une fondation, un lieu muséal… Eh bien, je crois que ce sont des réparations. Il n’a pas utilisé le mot, mais ce sont bien des réparations morales et financières puisqu’une fondation, c’est de l’argent. Et tout ça d’ici la fin de l’année !
La question de la réparation soutenue à tous les niveaux ! Au niveau local puisque 120 associations ont soutenus notre appel [du cran] , au niveau national, puisque « l’impossible réparation » (évoqué monsieur Hollande le 10 mai 2013), est devenu une réalité effective 3 ans plus tard, au niveau international, puisque nous avons reçu le soutien aussi bien du conseil de l’Europe que du
forum des rois et leaders traditionnels africains. En d’autre terme, c’est ce que l’on appel un retournement historique. »

Louis-Georges Tin, Président du CRAN

Troisième événement, et non pas des moindres de cette journée commémorative, marquant un tournant culturel et intellectuel, une réelle prise de conscience que la traite et l’esclavage furent l’un des actes des plus sombres de l’histoire.
France 2 a diffusé en premier partie de soirée, le film documentaire sur l’esclavage, « Bois d’Ebène ».
Un film remarquable et sincère, qui initiera probablement les scénaristes, réalisateurs et les producteurs français, à exploiter cette partie méconnue de l’histoire et à en faire ressortir les héros, pour mieux faire comprendre cette sinistre période de l’histoire de France.

DSC_6445Pour clore cet article, comme toutes les cérémonies, de nombreuses personnalités se sont pressées pour assister à cette dixième journée commémorative, nous avons aperçu dans la foule présentes ce matin du 10 Mai 2016, entre autres Ary Chalus,  Firmine Richard, Jean-Michel Martial, le Dr Marie-Therese Lacombes, Etienne « Tinou » Lavital,  Babette de Rosière,  Marijose et Fred Alie, Euzhan Palcy, Suzanne Dracius, Louis-Georges Tin … .

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2016/05/10-mai-2016-une-commemoration-pleine-devenements-et-une-annonce/

P U B L I C I T E