«

»

Fév 20

Imprimer ce Article

Kassav

L’aventure a commencé lorsque Pierre-Edouard DECIMUS, vieux routier de la musique antillaise, membre du groupe Les VICKINGS, décide de concevoir une nouvelle démarche musicale avec Freddy MARSHALL. Ils font appel à Georges DECIMUS, frère de Pierre Edouard, et Jacob DESVARIEUX à l’époque guitariste et arrangeur, plutôt amoureux de Rock et de R’n’B. Très attaché à la musique populaire de la Guadeloupe, Pierre-Edouard Décimus cherche à l’adapter aux techniques musicales modernes. Pour les enregistrements, ils travaillent avec de nombreux musiciens de studio, qui vont devoir réaliser ce qu’ils ont en tête.
C’est d’abord expérimental. Les rythmes d’origine, venant essentiellement du Gwoka, serviront de base à la musique dont ils rêvent.

Kassav est donc un concept avant d’être un groupe.
Une réflexion, un désir de progression, un retour aux sources.

Le trio de base du groupe rentre en studio en novembre et, au début de l’année 1979, paraît le premier album de Kassav, intitulé « Love and Ka Dance ».
Le groupe se formera au fur et à mesure, sous différentes formes « Soukwé kò’w » ou Kassav, avec des allées et venues de musiciens et chanteurs jusqu’en 1984.
A cette époque, les musiciens antillais sont rarement professionnels : la musique est un passe-temps et difficilement un métier – «ça ne paye pas».

KASSAV’ va bouleverser l’une et l’autre habitude: en se produisant essentiellement en concert, en enregistrant disque sur disque, seize jusqu’à présent (sans compter les «live») sous le nom générique du groupe, et plus de trente albums solos de ses membres. En conquérant un public de plus en plus vaste et fidèle, le groupe fondateur du ZOUK rend orgueil et considération à la musique et aux musiciens antillais, dans la Caraïbe comme en France où beaucoup de jeunes, loin de l’île de leurs parents, peuvent enfin s’identifier à un groupe, une culture.

Les premiers albums du groupe, considérés à l’époque par les majors français comme étant trop « ethniques » sont produits par divers producteurs de musique antillaise, et distribués généralement par Sonodisc.

De 1984 à 1987, Kassav est sous le label GD Productions de Georges Debs, disquaire à la Martinique, et distribué par Sonodisc. Cette association permet un meilleur confort financier pour la réalisation d’albums de qualité dans les meilleurs studios de Paris. La stratégie de Kassav pour installer la nouvelle tendance fut de proposer un album par an sous le nom du groupe, mais jusqu’à trois autres albums solo de ses membres. Chacun pouvait, à son aise, développer son style dans la lignée proposée par le trio de départ. Tous les membres s’investissaient et travaillaient sur l’album en cours comme pour ceux du groupe. Les plus gros tubes du groupe sont issus des albums solo. Tous les membres du groupe se retrouvent en studio à chaque nouvel enregistrement. Et en décembre 1984, Kassav a rendez-vous avec le succès international.

Avec le titre Zouk-la sé sel médikaman nou ni, de l’album de Georges et Jacob, le style musical a définitivement un nom : le ZOUK.
C’est le public qui le lui avait donné, d’abord en le qualifiant de « musique de zouk » pour enfin en reconnaître le style en le nommant. Le terme « zouk » était utilisé depuis les années 60 pour parler de bal, surprise party, soirée dansante… La musique de Kassav devenait celle qu’on entendait le plus à ce moment-là dans « les zouks » (soirées) comme à la radio.

Depuis 1985, Kassav sillonne l’Afrique et remplit les stades jusqu’à 90.000 personnes à Luanda. Lors du premier carnaval antillais de Paris, plus de 250.000 personnes sont devant la scène qui accueille Kassav sur l’Esplanade de Vincennes en France. Décembre 1986, Jocelyne enregistre son premier album solo qui sera également le premier disque d’or féminin aux Antilles. Un de ses titres
Kolé séré est repris en duo avec Philippe Lavil et reste longtemps à la deuxième place dans le Top 50 français, après Jo le Taxi.
Les majors français ne peuvent plus ignorer ce groupe qui avance avec les moyens du bord, et trois d’entre elles le courtisent. CBS, qui deviendra Sony Music, « gagne » la signature avec le groupe car c’est la seule production à accepter de ne pas toucher à la musique du groupe qui avait déjà fait ses preuves.

En 1987 sort le premier album « Vini Pou » puis en 1989 « Majestik Zouk » chez CBS. Ces deux albums seront disques de platine.
Tous les albums du groupe qui suivront, seront disques d’or jusqu’à l’avènement de la copie pirate.

En 1988 le groupe reçoit un Award aux Victoires de la Musique, celui du Meilleur groupe français et remplit le Zénith 8 soirs de suite en y faisant 9 concerts puis 10 l’année suivante. Le groupe rompt avec Sony Music en 2002, et Patrick Saint Eloi quitte le groupe cette même année pour faire cavalier seul. Georges qui a quitté le groupe en 1991, sera remplacé par Frédéric Caracas, Guy N’Sangué et Stephane Castry et revient en 2004.

Les membres du groupe KASSAV sont désormais producteurs et propriétaires de leurs productions.

Le groupe a sillonné le monde et ça continue : îles de la Caraïbe et du Pacifique, Afrique, URSS, Japon, USA et Canada, Amérique du Sud, les distributions des CD restent difficiles et ne suivent pas la popularité du groupe, les titres sont repris dans divers pays et le Zouk en inspirent plusieurs. Les brésiliens inventent une danse le Brasazouk, L’Angola invente la Kizomba et bien d’autres créent des musiques à partir du zouk jusqu’à tenter d’ôter à Kassav la paternité du style…. En fait, ça a commencé il y a plus de 30 ans dans deux petites îles de la Caraïbe, la Guadeloupe d’abord, puis la Martinique….

Evénements Importants

1985 : Premier concert au Zénith de Paris (8000 personnes)
1986 : Premier disque d’or de la musique antillaise, pour l’album de Jacob DESVARIEUX et Georges DECIMUS « Yélélé » remis lors d’un concert en Guadeloupe devant 40.000 personnes
– 4 concerts au Zénith de Paris
– Plus de 250.000 personnes au concert du groupe au 1er carnaval antillais de Paris (Pelouse de Reuilly, Vincennes)
1987 : Concert à Baillif en Guadeloupe, plus de 70.000 personnes
– 7 concerts au Zénith de Paris
1988 : A New York, Miles Davis vient écouter le groupe lors d’un concert et le mentionne dans sa biographie, considérant le Zouk créé par Kassav comme étant la musique du futur.
– 90.000 personnes au concert de Luanda, Angola
– 9 concerts au Zénith de Paris
1989 : Premier disque de Platine de la musique antillaise remis à la Guadeloupe au Centre des Arts.
– Kassav est le premier groupe noir à se produire en URSS, à Leningrad, trois soirs de suite.
– 10 concerts au Zénith de Paris
1991 : Georges DECIMUS quitte le groupe, Frederic CARACAS le remplace.
– 6 concerts au Zénith
1992 : Le groupe tourne dans le film d’Euzhan Palcy « Siméon » une fable avec en trame l’histoire fiction du groupe.
1993 : 6 concerts au Zénith
1995 : Remaniement des musiciens et changement de manager.
1996 : Jocelyne et Jacob sont nommés Officier dans l’Ordre du Mérite au Sénégal par le président Abdou DIOUF pour leur contribution à un programme en faveur des enfants sénégalais.
1998 : Paris Bercy pour Amnesty International
1999 : Jocelyne devient Chevalier dans la Légion d’Honneur en France, pour ses actions en faveur d’un monde meilleur.
20 ème anniversaire du groupe à Bercy, deux concerts avec plus de 34.000 personnes.
2009 : 30 ème anniversaire du groupe au Stade de France.
2012 : Inauguration de la Maison du Zouk en Angola

Awards et Trophées

1988 : Best Group – Victoires de la Musique, France
1989 : Best Group – Francophonie, Quebec – Canada
1990 : Best performing Group – African Referendum of RFI, France
1993 : Best Zouk Group – West Indies Awards, New York – USA / Best Group – Africar Awards, Abidjan – Ivory Coast
1994 : Best Group – Curacao / Best Concert – Curacao
1997 : Best Group – Africar Awards, Libreville – Gabon
1999 : Best Performing Group – Music Awards, Martinique
2001 : Prix SACEM Guadeloupe du Meilleur zouk
2007 : Grand Prix SACEM France des Musiques du monde et traditionnelles.
Et de nombreux trophées et Prix Sacem reçus par les membres du début à nos jours en tant que :
Meilleur chanteur, compositeur, auteur, arrangeur, meilleur album solo, meilleure chanson en Guadeloupe, Martinique, Afrique et dans la Caraïbe.

Discographie

Album « Aye », 1984

Album « Anba Chenn La », 1985

Album « Kassav au zenith », 1987

Album « Les grands succès de Kassav, vol 1 », 1987

Album « Les grands succès de Kassav, vol 2 », 1987

Album « Vini Pou », 1987

Album « Majestik Zouk », 1989

Album « Le Grand Méchant Zouk », 1990

Album « Teki Izi », 1992

Album « Live au Zenith », 1993

Album « Difé », 1995

Album « Kassav cho », 1996

Album « Kassav Gold », 1998

Album « Un Toque Latino », 1987

Album « Le meilleur de Kassav », 1999

Album « Le Meilleur de Kassav », 1999

Album « Nou la », 2000

Album « Les Indispensables deKassav », 2002

Album « Legende Kassav », 2003

Album « KTOZ », 2004

Album « Carnaval Tour », 2005

Album « Kassav Best of », 2006

Album « Les années Sonodisc », 2006

Album « Le Grand Méchant Zouk », 2006

Album « All U Need is Zouk », 2007

Album « Saga », 2009

Album « Live au Stade de France », 2009

Album « Le Grand Méchant Zouk », 2011

Album « Le Grand Méchant Zouk », 2012

Album « La Selection Best Of », 2013

Album « Sonjé », 2013

Album « Zouk, La remix par Bob Sinclar », 2014

Album « Le Grand Méchant Zouk », 2014

Album « Chiré Douvan », Avril 2016

 

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2016/02/kassav/

P U B L I C I T E