«

»

Sep 20

Imprimer ce Article

Interview Dé mó, kat pawôl – Diffusion des oeuvres – Daddy Yod

En Novembre 2013, Une cinquantaine d’artistes s’étaient réunis en Martinique pour « exprimer leur ras-le-bol » et trouver des solutions, avec en ligne de mire : l’opacité du système de diffusion, et le peu de place fait à leur musique.

« Les radios ne passent pas ce que les jeunes aiment. Les jeunes aiment ce qui passe dans les radios ! Nous en avons assez de ces pseudos commissions d’écoute, constituées d’une seule personne qui décide de ce qui passe ou pas. » Extrait de l’article de France-Antilles – Nov 2013.

Le problème soulevé en 2013, par quelques artistes en Martinique, évoquait déjà à l’époque, un problème plus général, sur l’opacité de la diffusion des œuvres en radio et sur les chaines TV.

L’Or des Iles a interviewé de nombreux artistes pour avoir leur vision sur le système de diffusion des œuvres en radios (régionales, nationales) et sur les chaines TV (musicales ou généralistes – Gratuites, payantes).

Les questions étaient :
Leurs systèmes (radios et Tv) de diffusion sont–ils opaques ?
Sentez–vous vos œuvres discriminées face à d’autres ?
Lors d’un refus avez-vous un motif ?
Quel recours avez-vous face à un refus ?
La diversité culturelle est-elle respectée ?….

Vos artistes répondent :

 

King Daddy Yod ITW sur ACI avec Patricia LamareDaddy Yod

Leurs systèmes de diffusion sont–ils opaques ?

« Il Faut savoir que la musique Antillaise est de la musique Française comme stipulé dans la loi sur quotas. Malgré cela nous rencontrons des difficultés pour être diffusés sur les radios hexagonales qui diffusent rarement plus de 2 titres des Dom Tom … Doit-on faire des quotas pour notre musique antillaise aux Antilles? »

Sentez–vous vos œuvres discriminées face à d’autres ?

« Pas mal de radios aux Antilles ont la volonté d’être de plus en plus dans un format streaming … avec beaucoup moins de titres de chez nous en diffusions et une « grande » ouverture dans les programmations.. Pourquoi pas !! je suis pour mais dans un juste milieu ….. car si c’est pour ne plus avoir de la place pour les jeunes artistes qui représentent l’avenir, les artistes chevronnés, vétérans qui animent le peuple depuis de nombreuses années alors là oui je me sens discriminés. »

Lors d’un refus avez-vous un motif ?

« Comment imaginés dans un marché comme le notre où il y a beaucoup de création, de sorties qui’il puisse y avoir des sondages facebook pour programmer un titre ! et les oreilles !!! ou qu’une personne seule puisse décider de ce que le peuple veut entendre, c’est définitivement pas possible !
Non il n’y a pas de retour d’une manière générale pour indiquer une bonne réception du titre et encore moins une non entrée en programmation.
Quand nous envoyons un tritre en communication promo, il y a le son, une photo illustrant le single et quelques phrases explicatives de la chanson … un retour c’est bien !!!
Je ne sais pas si on peut parler de diversité Culturelle non respectée sinon il faudrait plus de Gwo Ka et de Bélè, Kase Kô sur les radios, mais je fais un consta comme dans mon nouveau single « Poum Poum Ki La ». »

Quel recours avez-vous face à un refus ?

« Les programmateurs ne sont pas tout à fait en phase avec ce que les jeunes veulent, ce qu’ils écoutent …. que ça plaise ou non ! »

La diversité culturelle est-elle respectée ?….

« La trap musique Antillaise et dans toutes les voitures mais pas trop en radio !! l’accoustic créole n’est pas diffusé comme il se devrait également, trop peu d’artistes diffusés dans un seul genre ….
Moi si j’aime un artiste ce n’est pas pour cela que je veux l’entendre toute la journée, 10 fois par jour, sur toutes les radios …. (5 fois c’est bon ….. lol)
Tout le monde a sa part de responsabilité, prenons en conscience, modifions certaines choses et avançons. »

« Raggamuffinement Votre, »

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2015/09/interview-de-mo-kat-pawol-diffusion-des-oeuvres-daddy-yod/