«

»

Mai 11

Imprimer ce Article

la Foire de Paris 2015, épices et ka

Les stands sont démontés, la musique s’est tue, le brouhaha s’est évaporé, seules restent les impressions.

La 111ème Foire de Paris , millésime 2015 a fermé ses portes hier, il est l’heure de faire les comptes pour les exposants et à l’Or des Iles, de vous rendre compte de l’espace « Terre des Tropiques ».

Cette année, encore les tropiques ont été noyés, avec les TOM, dans le Hall 3 , dans une thématique fourre-tout, « Richesses du monde « , à laquelle a été accolée « Terre des Tropiques » pour un peu aiguillé les visiteurs.
Nous sommes partis, il y a quelques années, d’un hall dédiés aux Outre-mers pour aujourd’hui un hall commun au monde entier; à la scénographie bien confuse et très approximative.

 

Cette année, malgré ces erreurs d’agencement et d’organisation, notre ballade entre les stands et la scène du festival Tropiques en fête, nous a agréablement surpris contrastant notre mauvaise impression d’entrée.
Première bonne surprise , la circulation. Les allées ont été cette année élargies, fluidifiant grandement le flux des visiteurs; toujours nombreux à s’agglutiner autour des stands de restauration.

Seconde bonne surprise et non pas des moindre, les éternels bokit et sorbet coco, sans qui ces visites seraient fades, ont fait une cure hypercalorique, leurs tailles et leurs garnitures ont enfin retrouvé une normalité toute antillaise, ou presque… .
Nous avons testé cette année les bokits du stand Creolita. Le bokit était, comme nous l’évoquions, gourmand et le sorbet crémeux. L’attente fut longue, très longue.

 

Troisième surprise, ou plutôt découverte. Nous avons assisté à une représentation du groupe Otantika, agréable surprise musicale et scénographique. Une magnifique vitrine de notre culture musicale et artistique, présentée aux visiteurs de la foire de Paris.

Jwè Gwo-ka, fè chantéy ka pou tout moun

Quatrième surprise et coup de cœur gastronomique, les sirops de curcuma et de gingembre, et le mix des deux sirops, curcumagingembre. Une spécialité artisanale conçu par Cur’Caraïbes, un pur plaisir gustatif et gastronomique , pour des produits qui s’invitent de l’apéritif au dessert. Kir, vinaigrette, viandes blanches, poissons, crustacés, fruits, les sirops Cur’Caraïbes sont prêts à tout pour les gourmands. Ils sont également très utiles les lendemains de fête, en cure détox.

Ronald Tulle ITW

Ronald Tulle

 

Dernières surprises, ou plutôt belles rencontres, avec Ronald Tulle, pianiste-jazzman de talent , présent sur la foire pour deux jours de concerts magiques. Avec Babette de Rozières, en séance de dédicaces au stand des éditions Orphie, tout en sourire malgré la fatigue.

 

Nous refermons cet article sur ces arômes épicés, au son du ka , et espérons que l’année prochaine les organisateurs auront la bonne idée de scénographier et d’organiser un peu mieux l’espaces des Tropiques et peut-être en faire un petit coin de Paradis.

 

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2015/05/la-foire-de-paris-2015-epices-et-ka/

P U B L I C I T E