«

»

Août 01

Imprimer ce Article

Promotion du Patrimoine – l’Architecture Créole – Bâtiments privés

[pe2-image src= »http://lh5.ggpht.com/-xX1X4HR4XH8/UissuREU1MI/AAAAAAAAPEE/hBKHLe6gXqk/s144-c-o/Sainte-Marie-Distillerie%252520Longueteau.jpg » href= »https://picasaweb.google.com/117645466339110471688/DistillerieLongueteau#5920875308475798722″ caption= »Distillerie Longueteau , Capesterre-Belle-Eau – Sainte-Marie » type= »image » alt= »Sainte-Marie-Distillerie Longueteau.jpg » ]

Douzième volet de notre série sur l’Architecture Créoleles Bâtiments privés.

Pour ce premier volet d’Aout , nous vous proposons une édition spéciale regroupant 5 chapitres.

Par bâtiments privés ou bâtiments à usage d’habitation, on entend, au sens général, une construction isolée ou séparée d’une autre par un mur mitoyen, habité ou habitable. En Guadeloupe comme en Martinique, l’histoire et l’évolution des matériaux ont engendré d’une abondance de logements et de styles architecturaux différents.

Le Carbet : La présence humaine est attestée dans les Petites Antilles depuis le second millénaire avant J C. (période précéramique).
Il ne reste pas de traces d’habitat visibles laissé par les précédentes civilisations, nous connaissons que celui des Callinagos, souvent décrit par les chroniqueurs de l’époque. …

La Case : Au cœur de l’habitat rural antillais se trouve la case. Elle s’inscrit dans un ensemble (case et dépendances) qui fait appel à une gestion de l’espace. Le mode d’habiter est intimement liée à son architecture et par là même aux rapports qu’entretient l’individu avec la société. Au cours de son évolution, la case a connu bon nombre d’aménagements, les caractères essentiels de cet habitat ont été préservés. Face à la transformation qu’a connu le paysage rural antillais depuis le milieu du XXe siècle, elle reste un héritage culturel caractéristique du langage architectural créole, patrimoine historique des anciennes sociétés coloniales qu’il convient de protéger. …

Les Maisons des Villes : A la fin du XVIIème siècle, aux Antilles apparaissent les premiers bourgs, sur les côtes au point de mouillage des bateaux.
Leurs constructions reprennent les trois types architecturaux, la case, la Grand’Case et la maison de maître.
Au XVIIIème siècle, la ville de Saint-Pierre, en Martinique, présente un habitat caractéristique participant à sa renommée. …

L’Habitation : Les qualités de confort et de style propres aux Antilles sont réunis dans l’habitation.
Implantée généralement en sur-élévation, la maison du maître est conçue en bois ou maçonnerie, voir les deux pour certaines.
Certaines habitations ont connu de multiples reconstructions, dues aux aléas climatiques et sismiques ou aux agrandissements successifs. Ce qui engendre une coexistence de matériaux, appartenant à diverses phases de constructions.
Selon un recensement récent, les maisons de maître sont aujourd’hui, plus nombreuses en Martinique qu’en Guadeloupe. …

La Maison Moderne : Le XIXème siècle, l’acier apporte aux maisons un style qui lui est propre.
Les conditions climatiques, les cyclones, mais également les tremblements de terre, ont joué un rôle considérable dans l’évolution de l’architecture antillaise, donnant davantage d’importance à l’acier.
Le travail du fer, notamment le fer forgé, s’est perpétué au fil des années et de nombreuses habitations aujourd’hui portent l’empreinte de réalisations somptueuses en fer. …

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2014/08/promotion-du-patrimoine-larchitecture-creole-11-2/

P U B L I C I T E