«

»

Mar 21

Imprimer ce Article

Salon du Livre de Paris 2014

1901204_10152278938749793_1066872836_nComme on aime à le répéter sur l’Or des Iles, Kilti an nou, sé fos an nou. Donc rien de mieux que le salon du Livre de Paris pour rendre compte à vous lecteurs, que notre culture se porte bien et s’adapte aux évolutions technologiques.

En 2013, nous n’avions pas pu venir à la rencontre de nos écrivains, faute de temps…
Cette année, nous ne pouvions manquer cette rencontre littéraire de premier ordre. Réunis, Porte de Versailles pour promouvoir leurs œuvres, nous venons rencontrer et échanger avec les plumes de la littérature antillaise.

Suzanne Dracius, Tony Delsham, Laure Moutoussamy, Jean-Benoit Desnel (Editions Desnel), Jean-Louis Malherbe (Ibis Rouge), Régine Jasor (Editions Jasor) étaient présents ce vendredi , pour donner le meilleur de la littérature antillaise et échanger avec les nombreux visiteurs.

Nos avons pu échanger quelques mots avec le romancier Tony Delsham qui nous a confié qu’il se préparait à être plus présent dans l’actualité littéraire 2014, et pensait créer un site sur la promotion culturelle antillaise. Laure Moutoussamy, charmante comme à son habitude, nous a entretenu sur certains travers des éditeurs, qui ne publie par certains livres car, hors ligne éditoriale. Jean-Louis Malherbe quand à lui, nous a confié qu’il faisait parti des pionniers du livre numérique aux Antilles avec 430 livres au format numérique, mais il se révèle un peu agacé du manque de cohésion et de fraternité entre les régions des Outre-mer dans la promotion littéraire. La région Martinique s’est éloignée pour s’installer au loin, parmi les autre régions, stand R37. Pour finir cette visite nous ne pouvions pas partir, sans saluer celui qui élève la littérature au rang ultime de la culture, Jean-Benoit Desnel. Notre ami nous a présenté sa nouveauté, la réédition de « le procès de Marie-Galante par Victor Schoelcher » , préfacé par Frédéric Régent (Editions Idem). L’évocation de cet événement par Schoelcher est quasiment introuvable de nos jours au format de poche. Cet réédition permet à tous de pouvoir se la procurer, afin que l’histoire ne s’oublie jamais.

Nous achevons cette visite avec une belle image de ce salon du Livre 2014, toutefois une remarque s’impose le stand des Outre-mer ne devrait pas être situé à l’écart des stands des Régions mais en être une partie intégrante.

Lien Permanent pour cet article : http://ordesiles.com/2014/03/salon-du-livre-de-paris-2014-2/